À PROPOS DU Prof. GEORGE PASCHALIDIS

George Paschalidis est docteur en psychologie (Ph.D.), vice-recteur et membre du Conseil scientifique de l’Académie Russe pour l’Education et la Recherche « NOOSFERA », membre du Présidium de la Commission internationale d’enquête supérieur et membre du Conseil d’Administration de l’Association de la Médecine Aérospatiale , de la Mer , des Conditions Extrêmes et de l’Environnement de Russie.

 Né à Aiginio, département de Piérie. Marié, père de deux enfants: un fils et une fille. Jusqu’en 2002, sa vie n’avait rien de différent de celle de tout le monde. En 2002 tout a cependant changé.

L’objectif de sa vie est devenu d’améliorer la vie humaine, dans la mesure du possible, et depuis lors, il coopère avec des médecins et des centres de recherche en Grèce et dans les autres pays, exclusivement dans ce but.

L’ŒUVRE DE M. GEORGIOS PASCHALIDIS

Georgios Paschalidis est lauréat du Prix International de Littérature Giuseppe Sciacca 2010 pour son œuvre d’écrivain qui redéfinit les valeurs humaines dans le but suprême de porter le bien à l’humanité, pour sa contribution à la science et pour son travail humanitaire volontaire. C’est la première fois dans l’histoire que l’attribution d’un prix littéraire international est faite selon le CONTENU des livres, pour honorer le MESSAGE que les écrits portent au lecteur.

En mars 2012, il a reçu la distinction de l’Association pour les Arts, les Lettres et les Sciences UNESCO Grèce pour son œuvre pour l’humanité et la science, notamment pour la découverte de la classification des hommes en trois types et du gène dominant.

Le nouveau savoir, offert par Georgios Paschalidis à l’humanité, résulte d’une observation immédiate, et non pas d’une réflexion abstraite, ni des théories au sujet des facteurs qui nous conduisent à des maladies.

La particularité qui caractérise M. Paschalidis consiste dans sa capacité de voir les causes derrière des phénomènes, sa capacité de visionnaire qui lui permet de reconnaître et de comprendre la Vérité directement, que ce soit dans le domaine de la santé, des maladies, des états psychologiques et des comportements, ou bien à des niveaux de la cosmogonie et des mécanismes célestes. À propos de cette capacité, il dit que le mécanisme de reconnaissance de la vérité – qu’il nomme lucidité – est une capacité spécifique que tous les hommes avaient initialement, avant qu’elle soit perdue et atrophiée au cours de l’évolution de notre espèce.

Pin It on Pinterest